Vivre en camion : tous les métiers pour nomades

Vivre en camion : tous les métiers pour nomades

Parce qu’on ne peut pas vivre QUE d’amour et d’eau fraîche [dommage ça me plairait moi !]

 

A moins d’avoir gagné à la Loterie, avoir une vie d’économies ou être rentier, il n’y a pas de mystère pour pouvoir manger il faut travailler un minimum.

L’avantage de la vie en camion c’est qu’elle n’impose pas de travailler systématiquement avec un Contrat à Durée Indéterminée ou 40 h par semaine, car vos besoins financiers de « bédouin » sont moindres que ceux d’un sédentaire. Votre « toit mobile » vous appartient, vous n’avez pas de loyer à payer. En effet pour peu que vous soyez un brin autonome en énergie (donc pas de facture) il ne vous faudra couvrir que les frais de nourriture et de carburant (les deux postes principaux).

Certains d’entre vous sont déjà nomades ou « intermittents du voyage », d’autres souhaitent le devenir et la question qui revient souvent est celle du travail. Comment travailler tout en étant nomade ?

Il est certain que tous les métiers ne sont pas compatibles avec l’itinérance, quelques uns peut être délocalisés mais pas tous.

Certaines personnes peuvent conserver leur travail, d’autres devront changer d’activité comme nous l’avons fait à 32 et 38 ans, comme quoi tout est possible. Parfois il faut savoir recommencer à zéro, même si ça paraît difficile !

Plusieurs facteurs vont entrer en compte : si vous êtes seul ou en couple avec enfants, les priorités ne sont pas les mêmes et la disponibilité non plus. Votre localisation géographique influencera aussi vos choix, selon si vous restez en France, en Europe ou à l’étranger.

Voici quelques pistes de travails qui peuvent se faire quand on vit sur la route :

 

Les Saisonniers : (CDD, Intérim, mi-temps, jobs temporaires)

 

cueillette_fruits

  • Agriculture, jardinage, vigne (vendange, taille)
  • Ramassage des fruits ou légumes : pommes, abricots, cerises, poires, oignons, poireaux …
  • Environnement : animation nature, missions
  • Restauration : cuisinier, commis, serveur, barman
  • Intermittent du spectacle (son et lumière, montage de scène…)
  • Ménage et entretien en hôtellerie
  • Electricité, plomberie, soudure, maçonnerie, carreleur
  • Agent de Sécurité
  • Coiffeur
  • Animaux : Aide Musher (entretien et entraînement des chiens de traineaux), dogsitter (garder et promener les chiens et chats)
  • Marchés (vêtements, bijoux, artisanat…)
  • Moniteur de ski, pisteur
  • Déneigeurs de toit : l’hiver certaines communes embauchent des « escaladeurs » pour aller déneiger les toits des magasins ou autres bâtiments (alpiniste l’été)
  • Cordiste
  • Ecrivain, artiste, musicien, peintre, photographe
  • Animateur
  • Ferrailleur
  • Distribution de publicité dans les boîtes aux lettres
  • Homme/femme pancarte au carrefour des rues, rabatteur, publicité

 

Les auto-entrepreneurs :

– Travailleur autonome mobile

Pourquoi ne pas vous créer votre propre entreprise et travailler à votre compte. Certains ont fait preuve d’originalité et on créé leur propre bizness. Si vous avez une idée qui sort du lot, c’est peut être le bon moment pour vous lancer !

Certains misent sur une remorque ou une petite caravane attelée à leur maison sur roues, un style de « shop mobile » avec leur « bureau/atelier » dedans tel que : coiffeur, esthétique, couturière, vente de vêtements, marchand de glace, crèmes brûlées, pizza, baraque à frites, artisanat ou encore toilettage canin.
Faites de votre passion votre gagne pain !

activites_nomades
– Bizness à distance (en ligne)

 

Attention pour le futur nomade digital que vous voulez devenir, il est impératif d’avoir une bonne connexion internet où que vous soyez.

  • Secrétariat (rédaction courrier, gestion des agendas…)
  • Traducteur,
  • Communication, vente, coaching.
  • Rédacteur Web, blogueur, webmestre, programmeur, informaticien, design, graphisme, dessinateur.
  • Cours à distance par Skype (enseigner les langues, la musique, l’art du massage, donner des cours de danse, yoga…)
  • Journaliste, reporter.

Il existe des « plateformes » qui mettent en relation les nomades digitaux en freelance avec les entreprises qui ont des contrats/mandats à réaliser.

 

nomade_digital


Quelques idées de Jobs à l’étranger :

 

Il existe quelques jobs saisonniers ou campagnes de 3 à 6 mois (certaines très payantes) tels que :

  • Cueillette de fruits et légumes en Espagne, Canada, Australie… un peu partout dans le monde.
  • Ramassage des morilles au Yukon, Canada -> infos cueillette morilles
  • Pèche du Saumon sur bateau usine Alaska, USA

alaska-fishing-jobs / Labor.state.ak.us / Alaskajobfinder.com / cf.adfg.state.ak.us

 

Autre alternative : le bénévolat (sans gain monétaire)

Certains sites permettent de mettre en relation les personnes. Il n’y a aucune rémunération mais cela s’avère un bon compromis pour les deux parties, un échange de service.

Échange travail contre hébergement et/ou couvert. Une belle façon d’aider et de faire de belles rencontres.

Valable partout en Europe et à l’étranger.

 

Si vous connaissez d’autres activités ou bons plans qui sont compatibles avec la vie nomade, n’hésitez pas à les partager, je mettrai la liste à jour.

62 commentaires

  1. Pingback :Nomade : vivre, travailler et voyager autour du monde

  2. Pingback :VIVRE EN CAMION : TOUS LES MÉTIERS POUR NOMADES

  3. Pingback :Une autre vie | Pearltrees

  4. programmeur ou developpeur mdr et pas programmateur ! on est pas des machines outils quand meme 🙂

  5. « Pèche du saumon sur bateau usine »…
    Pour sûr, ceux qui sont sur la route rêvent de se retrouver à faire les « trois 8 » sur une usine flottante en pleine mer par -15°….

  6. Tres belle site internet, plain de info utiles!
    Nous est un cuple que aussi on vive dans 1 vehicule amenagè (nous meme on l a construit) depuis 6 anee. On voyage et on fait du Cinema en plein aire et jeux pour les enfants… On a voyage en Afrique becaup de fois et labas on a aussi montè becaup de different project (station radio FM solaire, petit project agricule, ecole pour meccano en Burkina-Faso,…). On Vous invite a visitez notre site internet pour + de info. On sera tres contente de partager votre site dans notre espace « links ». Merci becaup et felicitation pour votre travail. Davide

  7. ceci dit ça confirme ce que je pensais sur mon taf ! développeur free-lance et bouger se marient très bien ! soit dit en passant si une boite a du mal à comprendre que bouger à l’étranger peut se révéler attractif pour le taf demandé ! oublier de déposer votre candidature surtout pour le taf de développeur ! je vois pas comment c’est possible de rencontrer d’autres développeur de hauts vol sans bouger de chez soi ! vu que le taf se résume à confronter ses solutions techniques et les mettre en pratique dans le but d’améliorer son code .

  8. Ma question va peut être paraître bête mais à quelle fréquence travaillez vous? Car malgré tout l’essence et les dépenses pour passez d’un pays à un autre ont un coût .

    • Salut Mylène, nos deux plus gros postes sont le carburant et la nourriture car nous sommes 4 et j’ai trois hommes qui mangent bien ha ha ha… nous vivons avec un budget de 850€/mois donc jusque là tout va bien. Si nous avons besoin de payer une traversée par bateau pour notre véhicule ou des visas, dans ce cas là on limite les déplacements pour économiser le carbu et on travaille pour mettre un peu de côté. Je suis graphiste donc je peux travailler quand je veux. Penses aussi à faire du woofing, ça augmente ton pouvoir d’achat et on fait de belle rencontre 🙂
      Quand tu passes du Canada au USA par voie terrestre c’est 6$us/personne pour le visa de 3 mois. En Amérique du Sud, les français on droit à 3 mois dans chaque pays GRATUIT, c’est l’Asie qui reviens cher en visa surtout pour une famille de 4 !

  9. Toute personne s’occupant d’animaux contre rémunération (peu importe le montant), s’il n’est pas salarié d’une structure, doit avoir les autorisations administratives. Il faut impérativement avoir le certificat de capacité d’animaux de compagnie d’espèces domestiques.

  10. Bonjour! Merci pour ces conseils. L’idée de vivre comme des nomades me trotte dans la tête depuis longtemps et je rêve du jour où je pourrait vivre dans un van! Je travaille déjà en freelance de chez moi en tant qu’agent SAV pour une plateforme en ligne et je me pose la question de la connexion internet. Comment faites-vous?

    J’ai également une 2ème activité qui je pense est une très bonne solution pour les nomades. Avez-vous déjà considéré le marketing de réseaux? En somme, vous êtes affilié à une compagnie et vous faites la promotion de leur produits et cela vous permettre de dégager 2 sources de revenus: 1- par l’achat et la revente de ces produits (qui se fait pas Internet donc on ne gère pas de stock) 2- en créant votre équipe (qui peut aussi se faire à distance ou au gré des rencontres que vous faites en voyageant). Si cela peut vous intéresser, je peux vous montrer comment cela marche. L’avantage c’est que nous avons un vrai statut en France: celui de « vendeur à domicile ». Si cela peut être d’un intérêt pour vous, je serais heureuse d’en discuter avec vous!

    • Bonjour Mimi, pour la connexion internet j’utilise le partage de réseau (iPhone/ordinateur) avec 10Go/mois et cela me suffit pour le travail que j’effectue… je suis graphiste et j’ai l’avantage de pouvoir travailler hors ligne. Celle seule activité me suffit 🙂 mais je suis sure que la deuxième activité que tu proposes pourra intéresser des personnes.

      • Bonjour, je voulais savoir si en tant que graphiste tu travailles pour des clients régulier que tu avais déjà avant de vivre sur la route ou ce sont des clients que tu rencontres au fur et à mesure ?
        Merci d’avance pour ta réponse et très bonne continuation à vous. C’est génial de pouvoir vivre de cette façon.
        Rodolphe.

        • L’avantage quand tu es nomade c’est que tu rencontre toujours des personnes qui ont besoin de tes service..le travail se trouve sur le chemin 😉 pas forcement besoin d’avoir un porte feuille client régulier ! 🙂

    • Bonjour Mimi!
      Je suis interressée par ton idée de marketing de réseau. Comment cela se passe t’il exactement? Il faut pouvoir promouvoir leurs produits sur notre site internet? Je serai curieuse d’en connaitre un peu plus!

  11. Pingback :Vivre à temps plein dans un van avec des enfants : Les 4 farfelus

  12. Salut salut ! J’ai récemment fait l’acquisition de mon premier Camion ! ( un ford transit Challenger. Oui je sais c’est un camping car ^^ ) j’ai quelques trucs à refaire dessus ( salle d’eau, un peu de mécanique, chauffage et rafraîchir l’intérieur ,mais sinon il roule !) On partirai sur une durée indéterminée avec ma compagne se faire un ptit tour du monde ,ahah 🙂 .
    Cet article m’a bien aidé, mais j’aurais voulu savoir s’il y a des périodes où c’est dur de trouver du boulot ?
    En espérant vous croiser un jour sur la route pour un apero ! 😉

    • Hello, ha ha ha vous aussi vous êtes du côté « tupperware » de la force lol je plaisante évidement !!! Nous aussi, nous sommes passés du camion en tôle au un ccar 😉 L’essentiel n’est pas la monture mais le fait qu’elle vous emmène au bout du monde ! Qu’on soit en camion, bus, ccar, van ou roulotte on est nomades.
      Concernant le travail, tout dépend de ton métier, c’est sur que si tu fais les saisons, tu vas devoir te déplacer au rythme des saisons et des fois tu auras des périodes de creux. Le printemps et l’été sont propices (ramassage fruit, taille vigne, préparateur, camping..), l’automne ça va moins(tu peux faire les clémentines en Corse 😉 ) et l’hiver à moins de faire skiman ou faire les saisons d’hôtellerie/restauration en montagne… pas facile selon les métiers. Si tu as ton propre travail « embarqué » là c’est différent ! Tu as toujours du travail..
      On a aussi des ami(e)s qui profitent de l’hiver pour préparer leur stock de marchandise (confection cuir, vêtement etc) et qui une fois le printemps revenu font tous les marchés, festivals et tourne sur toute la France… souvent les gens préfèrent travailler durant les beaux jours et se mettre de l’argent de côté puis s’en vont l’hiver au soleil (Italie, Espagne, Portugal, Maroc, Mauritanie où la vie est moins chère pendant 4/6 mois) et reviennent au printemps… voilà à toi de trouver se qui te convient le mieux ! chacun choisi son rythme 🙂

  13. Bonjour !
    Vous avez un super mode de vie ! Ca fait rêver..
    J’aimerais avoir ce mode de vie : les saisons, faire mes propres expériences, les rencontres… Tout ça de moi-même.
    J’aimerais commencer à faire les saisons sans camion (vu que pour le moment je n’ai pas assez d’argent) du coup dormir dans des campings et travailler la journée… Pensez-vous que c’est faisable?
    Je pense que je vais énormément galérer à trouver un camion(un camping-car m’attire pas du tout), trouver le bon prix, fonctionnel car ça m’embête de le retaper genre moteur, chauffage tout ça.. je ne suis pas très mécanique !
    C’est pour ça, je me demandais, comment avez-vous pour trouver le votre ? C’était un nouveau ou d’occasion ?
    Et petite question parce que ça m’intrigue pas mal, ça consiste en quoi le métier de graphiste? 🙂

    • Hello Coline, mon métier d’infographiste est un métier artistique… communication visuelle, création graphique sur ordinateur, affiche, sit web, flyer, mise en page, montage photo…bref un peu de tous et le tout en couleur et harmonie lol 🙂
      Sinon concernant ton projet je pense que c’est une bonne idée de travailler saisonnier pour te faire un peu d’argent qui te permettrait d’acheter ton van ou petit camion. L’essentiel c’est que le moteur soit fiable, ensuite tu mettras ton lit et tu l’aménagera tranquillement ! Saches que même si tu n’est pas très alaise avec la mécanique ou le reste, d’autres se ferons un plaisir de patère leur savoir faire et t’aider 🙂 Nous, nous avons toujours choisi des véhicules d’occasion que nous avons retapé 🙂

  14. Bonjour ! Très heureux de trouver au moins un site qui ne date pas de 2002 !
    Très interessante la liste des metiers que l’on peut excercer en vivant « nomade » , une vie que j’envisage tres serieusement car a 19 ans presque 20, je vis chez mon pere et nous payons ensemble 1000 euros par mois pour le credit de la maison que nous avons construit , je travaille depuis mes 15 ans dans la meme boucherie , je sens que ce metier va bientot me lasser , comme je me lasse de tout tres vite (surement car je demenageais tous les ans etant petit). Enfin bref , 19 ans et deja pas mal de dettes , je ne veux pas passer ma vie a payer des dettes et mourir sans rien faire et je veux voyager , toujours bouger , je ne veux plus vivre chez moi et j’envisage donc vendre ma voiture , m’acheter un van ou un camping car (qu’est ce que vous pensez etre le mieux ?) pour vivre dedans pour une durée indeterminée en faisant des petits jobs saisonnier. Avant de partir j’essayerais de tenter le metier de serveur pour savoir faire autre chose que boucher , puis je pense une fois sur la route faire des recoltes et des choses comme ca.

    Enfin voila mon projet , si quelqu’un peut me dire ce qu’il en pense ca serait gentil car je suis assez perdu avec ce qui se passe dans ma vie et j’ai besoin de grand changement. Merci d’avoir pris le temps de lire mon roman 🙂

    • C’est un joli roman avec un beau projet de changement de vie 🙂 je pense que pour débuter seul, un fourgon aménagé est bien ou un petit camping car (ils commencent à être un peu moins cher) En suite seul tu peux effectivement te permettre de suivre les saisons. Beaucoup choisissent de travailler en Suisse (mieux payé) pendant un certains temps, et une fois un peu d’argent mis de côté, ils partent tripper 🙂 tu rencontrera beaucoup de monde sur ta route et ton projet évoluera au fur et à mesure… en tout cas, laches pas !!! A bientôt sur la route 😉

  15. bonjour Cindy, bravo à toute votre famille pour ce choix de vie 🙂 J’ai été graphiste il y a longtemps et j’aimerai le redevenir en vie de nomade, mais comment trouver (et conserver) des clients quand on a pas de réseaux, tu aurai quelques petits conseils à me donner ?

    • bonjour Franck, en général soit tu as déjà des clients qui sont habitués à tes services, soit tu rencontres les gens sur la route. Beaucoup de personnes ont besoin de services et tu te fais tes contrats au fur et à mesure. En même temps même si tu n’as pas 50 contrats dans le mois…tes besoins sont moindres donc besoin de moins de revenu.

  16. Bonjour, je ne suis pas carrossé camion , mais je vous envies. j avais tracé sur google earth le même tracé voyage au départ de Cherbourg-Octeville. J ai toujours préféré mes vacances en nomade mais a pieds en stop etc c est de cette manière que je me suis beaucoup déplacé en France et autres pays d Europe.
    Au jour d aujourd’hui je me pose la question sur la taille du véhicule standard
    Van (Combi – H1 Hyundai – etc )
    Camionnette – (Iveco Daily, ou équivalent)
    Camion – (Renault Master, + grand Fiat Ducato ou équivalent)
    Poids Lourd
    ou Bus 32 places amenagé ,,

    ????
    Bravo et heureux de votre Road Trip
    Cordialement
    Francis

    • Bonjour Francis, la question de la taille est vraiment importante en effet. Je pense que cela dépend l’utilité et surtout du temps que tu vas vivre dans ton camion….quelques mois à quelques années. Pour un homme qui vit à l’année dedans, je pense qu’il est IMPERATIF de tenir debout. Mon chéri mesure 1m80 et dans les deux combis que l’on a eu, il ne tenait pas debout. Bonjour le mal de dos. En suite coté budget, même si un VW c’est cool, ça consomme beaucoup, ce n’est pas économique ! Avec un plein tu fais environ 350km. En suite, ton choix se fera selon si tu as le permis PL ou non. Un bus, si tu reste en France, c’est bien, mais dur de trouver des coins où tu peux te poser, mis à part les parking en goudron. Quand tu passe à la pompe aussi ça fait mal !! le réservoir varie entre 300 et 400 Litres, imagine la facture ?! Perso je pense que les petit camion type merco,Ivéco, fiat ducato (c’est ce que l’on a) sont robuste et bien ! pas trop gros, conso raisonnable …

      • Merci Cindy, un petit probleme va etre le fait de faire tenir dans un camion tout ce dont j ai besoin, caisse a outils bien remplie ! materiel electro portatif (outillage electrique) , materiel sono, etc etc , donc plus orienté vers le bus 32 places avec soutes a bagages. je me renseigne sur le permis (je n ai que le vl) la declassification du bus etc etc
        Bonne suite a vous !

  17. Cette vie de nomade fait rêver
    Plus de routine, les priorités de la vie sont différentes, bel état d’esprit
    Un jour viendra ^^
    Une question me triture le cerveau, concernant les enfants, comment faites vous pour l’école ?

  18. Bonjour,
    Merci beaucoup pour tout ce que vous nous faites partager. vous me donnez l’espoir de penser que le changement vers une vie plus épanouie(à mon sens en tout cas…) est possible. Aujourd’hui, prisonnier d’un métier qui ne me plait pas(je travaille comme conseiller financier dans une banque), avec un crédit pour une maison(certes jolie, une ancienne grange en pierres sur la côte bretonne), j’ai l’impression de passer à côté de ma vie en me laissant enfermé par un rythme métro/boulot/dodo avec la crainte très réaliste d’avoir passé les plus belles années de ma vie à travailler pour payer des impôts, un crédit, etc avec l’illusion que je pourrai profiter une fois à la retraite(ah ah ah, d’ici là, que restera t’il de notre système de retraite en France? et l’âge probable sera plus vers 70 ans que 60 ans: pas l’idéal pour profiter), bref, je pense de plus en plus à franchir le pas vers une vie nomade (oui, je suis banquier mais pas du tout à sa place: j’ai été aussi Barman et serveur en Espagne pendant plusieurs années, ai voyagé au Brésil… et adepte du fourgon aménagé par mes soins depuis de nombreuses années 😉 ) et la découverte de votre site web(aujourd’hui même), le partage de vos connaissances et expériences me pousse encore un peu plus à vous emboiter le pas. Me reste plus qu’à oser le franchir ce pas: formation pour une reconversion professionnelle plus adaptée à la vie de nomade, vendre la maison, trouver le nouveau camion qui sera mon compagnon de vie pour les années à venir et l’aménager à mes besoins(je suis passionné de surf, un virus dont on ne peut se défaire..) et…. vivre heureux!!! Merci pour tout.

    • Haaaaaaaa en te lisant j’ai un large sourire jusqu’aux oreilles 🙂 tu décris tout à fait ma façon de pensée et ce que je ressens. J’espère de tout coeur que tu concrétisera tes rêves ! L’important est de vivre heureux…….. sans attendre une retraite que l’on ne verra peut jamais ^^
      Cindy

  19. Bonjour Cindy ,
    J’ai moi aussi un projet que je souhaiterai concrétiser. Je suis intallée depuis 1 an en tant que Auteur Photographe ( essentiellement jusqu’a présent des photos de paysages) sur le le lieu de mon domicile fixe , sedentaire : en zone ultra rural en Auvergne. Apres des problémes de santé ( résolus), une remise en question s’imposait : continuer l’activité photo ( expos ) qui ne me rapporte rien ou bien choisir pour un temps ( un an minimum ) un mode nomade avec petit camping afin de poursuivre cette passion différemement ( blog avec carnet de voyage)avec d’avantages d’écritures. Mes freins : j’ai 44ans, je suis une femme seule avec un petit chien et n’y connait pas grand chose en mécanique; et freins financiers biensur. Mon logement/maison est en vente actuellement. Cela peut eventuellement me permettre de financer une partie de ce projet. Et ensuite ? L’après ? un blog alimenté régulierment lors de mes deplacements avec ventes de photos en ligne ? et expo plus tard de « mes aventures, voyages » ? voir l’édition d’un livre. Cela te parrait utopique ? quels sont les conseils que tu peux m’apporter pour la réalisation de ce projet ? et par rapport à la sécurité sociale ? comment beneficier de la sécu en mode itinérant pendant un an , un an 1/2 ? Sinon , j’avais presque décidé d’abandonner ma passion ayant réalisé un big flop expo cette année. Raz le bol de la sédentarisation me concernant. Mon site web n’est pas au point pour l’instant. 10 go c’est suffisant pour un blog ? je comptais « voyager  » en France d’abord puis vers le sud espagne portugal l’hiver et au nord pendant les étés … Cela demande une sacrée organisation seule, avec un petit chien, non ? des conseils ? des liens ? Garder une adresse en France me parait indispensable me concernant. Merci Cindy. 😉

    • Hello Stéphanie, oui vraiment tu dois bien réfléchir avant de te lancer ! Concernant un point important, la sécurité sociale, du moment que tu as une adresse en France (ccas ou hébergé à titre gracieux) tu en bénéficie ! Eux, ils ne savent pas quelle vie tu mènes …
      En suite ton projet est certes super sympa, mais j’ai peur qu’il soit dur à réaliser, car avec tous les sites de photos gratuit en téléchargement libre etc… aïe, cela risque de te couper l’herbe sous le pied ! Sauf si tu as une belle histoire à raconter et que ton projet de livre abouti… mais il faut quand même que tu arrives à manger tout le mois :/
      Côté organisation, seule avec un petit toutou, c’est cool ! tu as tout le temps pour toi, pour travailler, et organiser ton temps… ton rythme viendra tranquillement, ça se fera tout seul…au début on fait tout vite, ensuite on prend le temps de vivre 🙂

  20. Salut,
    Alors moi je suis nomade depuis plus d’un an et je suis musicien. J’étais déjà professionnel avant, d’une autre manière évidemment, mais je continue à exercer ce métier.
    Quand jarrive dans un nouvel endroit je sillonne bars et restaurants pour faire des concerts. Je joue également avec les locaux, etc.

    Vous pouvez me suivre sur ma page : http://www.facebook.com/filsdepompe
    N’hésitez pas à me poser des questions via la page. C’est vrai que je n’ai encore jamais croisé d’autres musiciens pro nomade.

  21. Bonjour, je suis en pleine réflexion sur ce mode de vie, je me prépare depuis des mois. Je suis déjà nomade, puisque depuis des années je change de lieu en fonction des opportunités de travail, il m’arrive de faire les aller retour 1 fois par semaine pendant plus de 3 ans. Nous sommes un peu coincés à chaque fois car il faut retrouver un logement, déménager, parfois revendre et ce n’est pas toujours évident car la structure sociale n’est pas faite pour cela. Maintenant que nos enfants ne sont plus à la maison, nous avons envie de nous lancer vraiment dans cette aventure.
    Enfin un exemple qui ne verse pas dans le misérabilisme, car pour la plupart des gens vivre en nomade = misère. Et a moins de faire le tour du monde, je n’ai pas trouvé d’exemples de personnes qui travaillaient et vivaient dans leur véhicule aménagé.
    Je suis persuadé que l’on peut correctement gagner sa vie et vivre en fourgon aménagé.
    J’ai néanmoins quelques interrogations, les derniers doutes en somme, où vous garez vous? concrètement vous allez dans des camping payants ? en bord de route ? Vous avez parlé de la Suisse, il me semble que c’est très restrictif au niveau des endroits où l’on a le droit de se garer ?
    Peut être que vous allez de camping en camping, auquel cas le cout n’est pas le même.

    • Hello, ça fait plaisir de lire quelqu’un qui pense que l’on peut vivre différemment sans tomber dans le « misérabilisme » comme tu dis 🙂
      Effectivement pas besoin de partir en tour du monde pour vivre heureux, libre, et travailler tout en vivant dans un fourgon !
      Concernant les endroits où tu peux te poser…tout dépend des personnes. Certains vivent à l’année sur des terrains qu’ils louent, du style 50€/mois (au black) chez l’agriculteur du coin, des fois gratuitement ! Pour d’autres qui préfèrent travailler en Suisse, une location au mois est possible. Nos amis payent 400/mois eau et elec, se qui est très peu par rapport à leurs 2 salaires suisses ! En ce qui nous concernent on a toujours « camper » gratuit 🙂 On évite le bord des routes car nous avons des enfants…bon sauf pour passer une nuits en transit … on a aussi des amis qui ont acheté un bout de terre agricole et qui se posent de temps à autres dessus…

      • Bonjour,
        Je vous lis avec beaucoup d’attention et d’envie bien entendu.
        Le projet qui commence à germer chez nous serait de voyager en camion aménagé en Eurasie durant un an. Pour le moment moi j’habite à Paris et mon copain en Bretagne. Et nous aimerions mettre encore de l’argent de côté avant de partir à l’aventure. On a pensé à la suisse. Qu’en pensez-vous? L’idéal serait d’avoir un terrain pour vivre dans notre camion tandis qu’on l’ammenage, ou un tout petit loyer pour ne pas perdre le bénéfice du salaire correct en suisse. Mais réalité ou utopie… Des tuyaux? Merci d’avance!

  22. Hello, Sympa ce résumé « vie nomade et travail en route »;
    Pour ma part, j’ai surtout fait pas mal de périples ou voyage en sac à dos, et à vélo, france, corse, grece, thailande, japon plusieurs fois, entre autres; Mais apres quelques derniers voyages « routards » de ce style prevu bientot surement, je pense ensuite ou pas trop tard me trouver un « home » plus independant, et tracer avec où je veux; Sauf qu’ayant pas mal d’experiences en voile et navigations en habitable, je pense que mon « van » aura au moins un mât et des voiles, et la terre est ronde 😉 Je suis aussi illustrateur – dessinateur, je realise parfois des carnets de voyage et autres; Comme tu as écrit que tu es graphiste et que tu trouves des « clients ou contrats potentiels en te deplaçant on the road,pour proposer tes prestation, je me demandais si tu trouvais ces gens surtout « sur place » dans le concret pour realiser des creations graphiques « print » sur papier ? si oui comment tu arrives à trouver des contacts ou clients ?, ou si c’est surtout une activité de digital nomade, du genre avec prospection sur des sites comme elances ou uwork, et des prestations web, sur logiciel illustrator ou autre ?
    Pour ma part, je ne suis pas tres fan à la base de la creation sur logiciel, et sur informatique en general, et plus « fan et habitué au papier et autres supports « tangibles et réel »; Est-ce l’une comme l’autre approche te paraissent interessantes pour esperer en vivre meme modestement ?
    Je sais que pas mal de backpackers y compris autour du monde, ont avant tout une activité freelance sur le web, plus facile que trouver des clients « dans la rue »; mais il faut quand même une connexion internet serieuse et souvent à mon sens; Et perso, si je repars en voyage, j’ai surtout envie de voir la nature, la mer et la « vraie vie », sans rester collé a un ecran ou trop dependre de la technologie; Mais ca reste une solution interessante surement aussi ! Bonnes routes en tous cas, merci s’il y a reponse

    • Hello, oui justement c’est très paradoxal ! Aimé la nature, la mer, la liberté….et travailler sur ordinateur ! V’là la différence entre le Graphiste et l’Infographiste 🙂 Si je peux être nomade et vivre cette vie là c’est justement grâce à l’outil informatique (photoshop, indesign, illustrator) et internet, pourtant je me refuse de passer des jours et des jours dessus ! puis connexion internet oui, mais tu peux travailler hors ligne, ta connexion te sert juste pour envoyer tes fichiers ou mails… après tout chacun son métier tu n’es pas webmestre, eux ont besoin du bonnes connexions continues. Pour mes fichiers j’utilise « we transfer » j’ai pris le parti de ne pas faire de print ! En revanche il faut bien comprendre que tu n’a pas besoin de faire 10 contrats dans le mois pour vivre ou manger …surtout si tu vis sur un voilier ..
      J’avoue que travailler sur papier s’avère compliqué :/ je ne sais pas vraiment comment tu pourrais mettre ça en place…faut y réfléchir ! tu peux peut être inventer un nouveau concept hi hi hi on sait tous que les graphistes on de l’imagination hé hé 😉 en tout cas, tiens moi au courant !

      • Merci pour ta réponse et tes « solutions » en voyage;
        Pour ma part, si je repars « longue durée » sur terre, ou mer ensuite, je pense mixer vente de créations « sur place » (à essayer au moins), expos de carnets, illustrations, carterie… etc, et proposer surement des cours particuliers de dessin ou ateliers « petits groupes », ou proposer des prestations d’illustrateur (print si possible) via le net ou sur place; En tous cas c’est une de mes pistes; L’option infographiste est tentante c’est sur, pour le coté « contacts rapides et travail » à distance, mais perso, je n’ai jamais essayé les logiciels de graphiste web, et ça a l’air de demander « une certaine experience et du temps, pour les maitriser et faire un travail « serieux »;
        J’aime aussi écrire, et il y a toujours l’option de redacteur web pour les digital jobs, qui a l’air plus simple à mettre en oeuvre que le web design; En tous cas c’est mon point de vue
        Je te rejoins sur le fait que dans ce genre de vie nomade et « simplifié », en fourgon aménagé ou bateau, ou autres, le cout de la vie peut être bien plus « cool » et autonome, qu’avec loyer, maison, and co 😉
        Bonne continuation et route en tous cas, et keep the positive mind !
        Amicalement

  23. Merci pour l’article, c’est toujours utile de d’avoir des petites pistes 😉

  24. Pensez aussi aux métiers de btp, la fibre optique (rien de compliqué à part le nom) explose et la formation est payé par pôle chômage ou comme moi, logistique avec cariste 1,3,5, les joujoux qui rangent ou charge les camions, facilement financé par pôle emploi et dure 1 à 2 semaines.
    Je vais moi aussi tenter l’aventure en fourgon au début puis en car ou poid-lourd.

  25. bjr, merci pour cet article!
    je suis ergothérapeute (profession paramédicale) et j’envisage de travailler en van aménagé et nous projetons à terme de combiner ça avec un projet familial de voyage. étape 1 : étudier la législation pour recevoir ma « clientèle » dans mon van, je vais me tourner vers mon assurance mais avez vous des infos à m’apporter? (je reçois en individuel des enfants accompagnés pour assurer de la rééducation et réadaptation (que du travail sur table, pas besoin d’espace))
    merci

    • C’est un très joli projet !!! Tu me rappelles un massothérapeute qui vivait dans son school bus converti en Californie 🙂 Quand on l’a vu la première fois, il massait un client sur sa table de massage à l’extérieur hi hi hi

  26. Merci, pour toutes ces infos, et bravo pour le travail que ça a du te donner,

  27. bonjours voila je change de travail rn ce moment et mon new travail est baser sur des delacement a la semaine …..sachant que j ai deux enfant
    donc ma question est cest bien de vivre en camping car chauffage elec et autre genre toilette car vu que mon budjet est limitée ….

  28. Bonjour,
    une petite info complémentaire : pour le bénévolat et du même ordre que le woofind et helpX, tu peux rajouter work away .
    Workaway est un réseau mondial qui met en relation des voyageurs prêts à donner un coup de main avec des hôtes qui ont besoin d’aide pour leurs projets ou leurs activités. Les hôtes peuvent être des personnes seules, des familles ou des groupes. Les volontaires Workaway – aussi appelés les « Workawayers » – doivent aider leurs hôtes en travaillant bénévolement pour une durée par jour préalablement convenue, en échange de quoi leurs hôtes leur offrent le gîte et le couvert.
    Belles aventures à vous ! à un jour peut être sur les routes …

  29. Je vous suis depuis plusieurs mois grâce à un couple de Nîmes qui vous suis.
    Je rêve d’avoir le courage de le faire. Pour le moment capitales européennes chaque année. On prends le virus ! !!
    Avec 3 enfants je m’inquiète pour les cours. comment faites vous pour l’école ? Car obligatoire du coup!
    Bonne route

  30. Pingback :Camion/fourgon aménagé | Pearltrees

  31. Pingback :Comment gagner de l'argent en vivant sur les routes ? Métiers pour nomades

  32. Pingback :Comment gagner de l'argent en vivant sur les routes ? Métiers de nomade

  33. Hello tous le monde!!!
    Lire tout cela est passionnant!! ça remet vraiment le smile… et de voir que pleinnnnnss de gens on des projets…des idées…des envies similaires aux notres.. on se sent de suite moins seul.
    Avec ma cherie nous n’avons toujours pas franchi le cap..ms l’idée de bouger quelque temps en camtar…est omnipresente depuis pas mal d’année maintenant. 30 et 26 ans..on à encore trooppp de truck a faire a voir… !!
    un projet achat terrain et veille batisse ( minimum vivable a l’abri.. à retapper plus tard…) et l’achat d’un camtar pour bouger et avoir cet endroit comme replii et  » à nous »..
    je sais l’idée crédit et liberté c’est pas trop ca…ms avoir du terrain pour plen d’autre projet , pour acceuillir des gens comme vous…. je suis persuadé que c’est envisageable..!!!
    Que faut t’il pour oser se lancer? pourquoi j’ai l’impression de jamais reussir a sauter le pas… comment vous avez fait tous? avec les proches? avec la peur de pas reussir a s’en sortir..? etc…
    En tous les cas..site enorme…!! merci d’etre present sur la toile…
    bonne continuation a tous courage…dans vos projets…gardez le sourir !!

  34. Salut tout le monde,
    Super site. Je n’ai que 21 ans et tout la vie devant moi. J’ai envie de vivre libre, hors de cette société de consomation. Avec mon cheri (il a 27 ans), on a envi de vivre en camion mais j’ai toujours pas le permi et je suis a bordeaux et la bas c’est chaud aparament (je l’ai deja rater 5 fois a Tours) mais j’aime tellement conduire, on se sent libre. On a un projet c’est faire un documentaire sur la nature pour montrer au monde se qu’ils détruisent (enfin j’y participe aussi mais il faut arrêter. La nature doit reprendre ses droit)
    Grâce a tout vos commentaire je suis remotiver je vais passer le permis et acheter un camion et partir a l’aventure. Je verrais où la vie me menera.
    Après tout on a qu’une vie 😉
    Merci à tous
    Bisous et peut être qu’un jour on se croisera.

    Ps: j’aimerais écrire un livre aussi

  35. bonjour claire, tu nous donneras de tes nouvelles quand tu seras connecté, moi mon rêve quand j’étais jeune c’était ou faire du chien de traîneau en france ou bien partir à l’aventure avec ma caravane, par envie de stabilité j’ai choisi le premier rêve et je vis en accord avec moi-même

  36. Bonjour !

    J’habite en Belgique, et j’aimerais suivre une formation de graphiste. Seulement, je ne trouve que des formations d’infographistes. Je me demandais si vous saviez si sans le métier d’infographiste il y aurait moyen de travailler en tant que nomade ? C’est un rêve pour moi, et votre blog m’encourage à le poursuivre 😃 merci beaucoup !!! Et plein de bonheur à vous 😉

  37. happiness therapy (chouette film soit dit en passant)

    Argh ! J’ai réellement mis mon nom dans le commentaire précédent (Delacroix) et de plus, j’ai écrit « sans le métier d’infographiste » alors que je voulais écrire « dans »… je ne suis pas bien réveillée haha 😅
    En tout cas, merveilleux site, et merveilleux commentaires encourageants. Comme lus dernièrement, c’est une grosse affaire de partir comme ça, mais je suis sûre que ça en vaut la peine. Voir, se surprendre soi même, observer un autre part, et vivre sans pour autant se dire qu’on fuit sa vie. Faire des paris fous sur l’avenir, et y croire pour mille. Bonne résolution pour l’année 2017 ! 😊 merci de tout coeur.

  38. je n’ai pas peur de tout recommencer à zero à 34 ans mais je me posais toujours la question du travail et votre article me rassure au plus au point! mon petit don: des bijoux fais main, que des créations uniques et j’arrive à en vendre sur http://www.ithemba.fr et c’est vrai que je peux tenter de les vendre en roulotte mobile :), par contre peut-on avoir un système pour avoir internet en permanence sans grand coût?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *